Accueil du site > Agenda culturel et citoyen > 2001-2011 : 10 ans de Couac(s)...




Enregistrer au format PDF
lundi 19 septembre 2011 - 17:30
2001-2011 : 10 ans de Couac(s)...

AGE des 10 ans
Quel besoin de Couac ?!


Collectif transdisciplinaire toulousain, le Couac fédère, depuis 10 ans, des structures artistiques et culturelles d’initiative indépendante implantées à Toulouse et en région Midi-Pyrénées.

Le Couac s’est formalisé en association loi 1901 en juin 2001. L’objectif : s’organiser pour réfléchir et agir ensemble sur la définition et les enjeux des politiques culturelles.

10 ans plus tard, où en sommes-nous ? Quel bilan pouvons-nous tirer de nos actions ? Comment le contexte politique a-t-il évolué ? Y sommes-nous pour quelque chose ? Comment nous-mêmes avons-nous (et voulons-nous) évolué(er) ? Pourquoi ne sommes-nous pas plus nombreux ?

Ces interrogations ne sont pas nouvelles. Ces 10 ans nous offrent toutefois l’occasion de les reposer et d’en débattre largement pour faire le point, avec l’ensemble des acteurs de la Cité, citoyen-ne-s alertes et motivé-e-s... sur la politique culturelle mais peut-être pas seulement...

Rendez-vous lundi 19 septembre 2011 à 18h • Salle Osète, Espace Duranti
>> 6 rue du Lieutenant-Colonel Pélissier, 31000 Toulouse

ATTENTION : entrée libre dans la limite des places disponibles. Pour pouvoir vous accueillir dans les mêmes conditions, merci de nous confirmer votre présence par mail à mailto:contact@couac.org?subject=AG...

COUAC ?

Primo-arrivant ? Toulousain-e de longue date mais n’ayant jamais vraiment compris de Couac il s’agissait ? On vous explique tout.

Le Couac tire son origine des mouvements sociaux des années 90. Le festival « Ça bouge au Nord » de 1991 à 1994, le mouvement social de 1995, le mouvement des intermittents du spectacle de 96-97, le 1-2-3 mai au Bazacle en 1998...

Devant le constat d’absence de lieu de réflexion, de coordination et de proposition en matière de développement de la politique culturelle, et à l’occasion d’un appel à soutien de Mix’Art Myrys, collectif d’artistes autogéré revendiquant des espaces de travail et de diffusion à Toulouse par des occupations illégales mais légitimes, une quarantaine d’associations se fédèrent durant l’année 2000. Très vite, dans le contexte des élections municipales de mars 2001, artistes, acteurs associatifs, étudiants, citoyens, décident de s’engager dans l’organisation d’un grand carnaval pirate et politique à Toulouse, la « Mascarade de tous les Couacs ». Affirmant par la preuve que la richesse culturelle de la ville ne se résume pas à sa prestigieuse vitrine de grands équipements culturels. Cet événement fera descendre plus de 15.000 personnes dans les rues. Dans le même temps s’élaborent des cahiers d’exigence défendant l’idée que la culture est l’affaire de tous...

Progressivement, le Couac construit ses propres outils d’observation, de circulation d’informations, d’analyse sur de nombreux sujets : économie et culture, démocratie et outils de concertation, relations art/populations/territoires, musiques actuelles, ressource, filière théâtrale, culture et quartiers populaires...

En se donnant les moyens d’approfondir ces questions sur la durée avec d’autres acteurs et réseaux associatifs ou institutionnels, le Couac poursuit un travail exigeant guidé par 4 principes :
- la proximité, l’accessibilité, la démocratie de la culture et de l’acte artistique ;
- la reconnaissance de la culture en tant que service d’utilité publique et la défense de sa dimension non marchande ;
- l’ouverture de lieux de création, de diffusion, de formation et d’échanges ;
- la redéfinition du rapport des institutions aux acteurs culturels.

Parallèlement, le Couac s’est constitué un réseau d’interlocuteurs au niveau local, régional et national. Il est ainsi devenu au fil des ans et des expériences un outil singulier et fédérateur, favorisant un travail de proximité dans tous les domaines qu’il recouvre. Jouant le rôle « d’interface rugueuse » entre acteurs culturels et pouvoirs publics, le Couac s’affirme comme un lieu de ressources vivantes, espace d’interactions et d’expérimentations à vocation citoyenne et de transformation sociale.

Comment ça fonctionne concrètement ?

Le Couac n’est ni un cabinet de consultants, ni une structure d’accompagnement direct aux acteurs culturels. Chaque membre place son engagement à un niveau collectif et d’intérêt général. L’ensemble des acteurs, en lien avec l’équipe salariée, travaillent à favoriser et organiser ces espaces d’échanges, pour produire du débat, de la réflexion dans une dynamique de construction et de proposition : à raison d’une rencontre de tous les membres chaque premier jeudi du mois (accueillie de manière tournante dans les locaux d’une structure), et de rendez-vous de travail par commissions sur un calendrier plus flexible.

Les formes de mobilisations artistiques (déambulation dans l’espace public, manifs décalées type « Jeune France Rue », Cabarets...) sont, à côté des interventions plus classiques, l’occasion de tester l’énergie qui émane du collectif et de vérifier la pertinence et la justesse de nos actions.

C’est avec le même esprit de suite que le Couac participe à plusieurs instances consultatives (Conseils de développement, Conseil des Arts et de la Culture- Toulouse, Fabrique toulousaine, Diagnostic ESS à l’initiative du Grand Toulouse...), ou prend l’initiative de rencontres publiques thématiques (Toulouse 2013, Projet culturel de la Ville de Toulouse, Politique culturelle régionale, Economie et culture, Rôle des acteurs culturels dans les quartiers populaires...)

En savoir plus :

L’équipe est à votre écoute : Mélanie Labesse, Fred Ortuño, co-coordinateurs
Irène Rzewuski, chargée de l’administration et du secrétariat
Tél : 05 61 22 95 41 / 06 71 63 31 15

Ils sont et font le Couac :
Acolytes, L’Agit, L’Apiamp, Babel Gum, Comedia Occitana Tolzana, La Compagnie Jeux de Mômes, Dell’Arte, Frontal, La Grainerie, KMK, Lazzi Théâtre, Mix’Art-Myrys, Music’Halle, Les Musicophages, Les Pavillons Sauvages, Petit Bois Cie, Picto Facto, Samba Résille, Le Tactikollectif, Théâtre du Grand Rond, La Trame, L’Usine, Les Videophages, Centre James Carlès , Théâtre Le Vent des Signes, Tv Bruits... (retrouvez toutes ces structures dans la partie Kéza’Couac>Membres actifs)



LIEN : Confirmer votre présence, SVP
mailto:contact@couac.org?subject=AGE, j'en (...)
Agenda Démosphère Toulouse

Démosphère est un agenda alternatif de la région toulousaine. Retrouvez ici les 15 prochains rendez-vous en ligne...


http://toulouse.demos (...)